Header

Hauptnavigation

Il était une fois…

Logo Randbemerkung

Pendant ma semaine de congé, je suis tombée par hasard sur un ancien livre de Jean-Pierre Vernant. Auteur fétiche qui m’a suivi tout au long de mon cursus universitaire, ce fut avec un réel plaisir que je me replongeais dans ses écrits sur les mythes grecs. Cet ouvrage: L’univers, les dieux, les hommes», récits grecs des origines aurait dû porter le titre de «Il était une fois».

En effet ce que Platon appelait «des fables de nourrice», ont encore aujourd’hui le vent en poupe et j’aimerai vous en dire plus sur ce qui me plaît dans ces récits. Mythes, fables, contes sont avant tout des héritages multiples transmis au fil des âges d’abord oralement puis tardivement par écrit. Je me souviens avoir passé des heures à lire et à étudier la Théogonie d’Hésiode, notamment les vers sur la Cosmogonie.

Cela me fasci­nait, même très jeune, je dévorais des livres sur les mythes. Ce qui est fascinant avec le mythe, c’est qu’il se présente comme un récit fondateur de toute éternité mais qui ne vit que s’il est récité par un conteur. Il est fait pour être partagé. Alors certains me diront (avec humour) que ce sont des contes pour enfant. Mais comme dans tous les contes, il y a toujours une certaine sagesse à en tirer. Enfin, pour revenir à J.-P. Vernant, il considérait avec raison que l’étude des mythes était pluridisciplinaire et devait faire appel à des notions de philosophie, d’histoire, d’anthropologie, de philologie. Voulez-vous, vous aussi redécouvrir les mythes?

Aurélie Ethuin Lanoy