« Pâques – lumière d’espérance » – Quatre actions communes de Pâques

Recommandation de l’évêque et du conseil synodal

Jésus-Christ dit : « Je suis la lumière du monde. Celui qui vient à ma suite ne marchera pas dans les ténèbres; il aura la lumière qui conduit à la vie » (Jn 8,12). Sans lumière, il n’y a pas de vie ; sans sa chaleur, tout se figerait dans un froid glacial. Pâques est lié à la promesse faite à tous les êtres humains : Tout comme le Christ crucifié et ressuscité est la « vraie lumière » (Jn 1,9), nous, êtres humains, sommes appelés à être « lumière du monde » (Mt 5,14).

Cette année, les célébrations de Pâques sont marquées par le coronavirus. Dans le cadre d’une action œcuménique, les églises suisses proposent aux paroisses quatre actions interdépendantes afin de leur permettre de vivre la communion en Christ et entre eux pendant le temps de la Passion et de Pâques avec les symboles de lumière et la sonnerie des cloches.

Pendant la Passion…

Première action « Lumière de la Passion » (ou « mer de lumière pour l’espérance)

L’action « Lumière de la Passion » a déjà été lancée de manière œcuménique. Afin de donner un signe d’espérance et de solidarité, nous appelons à allumer une bougie chaque jeudi à 20 heures, à la placer visiblement devant une fenêtre et à prier, par exemple un Notre Père : pour les malades du virus et leurs proches, pour le personnel médical, pour toutes les personnes qui sont menacées de solitude dans la situation actuelle et pour celles et ceux qui souffrent au loin.
Tous les participants et participantes envoient ainsi un signe visible qu’elles veulent prendre soin les unes, les uns des autres en cette période menaçante. L’action dure pour l’instant jusqu’à Jeudi saint.

…et durant le temps de Pâques :

Deuxième action « Sonnerie de Pâques »

Une sonnerie de Pâques œcuménique et dans toute la Suisse permettra de faire l’expérience de la communauté, malgré la distance physique qui nous sépare, et de confirmer l’attention mutuelle que nous nous portons.

Les paroisses sont invitées à faire sonner les cloches de leur(s) église(s)

  • le Jeudi saint au soir, 9 avril 2020, à 20 heures (c’est-à-dire en même temps que
    la Lumière de la Passion) et
  • le dimanche de Pâques, 12 avril 2020, à 10 heures (c’est-à-dire au début du culte
    télévisé).

Troisième action « Lumière de Pâques »

L’obscurité de la mort de Vendredi Saint est suivie de la lumière de la résurrection, qui est commémorée par le feu de la vie de la nuit de Pâques. Selon la tradition du feu de Pâques, le Samedi saint, au coucher du soleil, un feu est allumé, symbolisant la lumière de la résurrection du Christ, que son Église porte dans le monde.
Les paroisses sont invitées à allumer des lumières de Pâques ou un feu de Pâques (dans le strict respect de l’interdiction de rassemblement) le Samedi saint à 20 heures dans un endroit approprié devant l’église. En même temps, les paroissiens et paroissiennes seront invités à allumer à nouveau des bougies devant leurs fenêtres. Ils formeront ainsi une communauté qui fera briller la lumière de la résurrection dans le monde, en communion avec les autres paroisses et les autres confessions. Les formes exactes de mise en œuvre sont laissées à la créativité des différentes paroisses. (Veuillez noter les règlements respectifs de la protection contre les incendies).

Quatrième action « Aide de Pâques »

L’action « Aide de Pâques » a elle aussi déjà été lancée. Les difficultés et les limitations que le coronavirus impose à nos habitudes et à notre vie en communauté ne doivent pas nous faire perdre de vue les souffrances ailleurs dans le monde. Prendre soin les uns, les unes des autres nous fait prendre conscience de la souffrance des autres. Nous partageons la lumière pascale de l’espérance avec toutes les personnes dont la vie est menacée.
Nous encourageons donc les paroisses et leurs membres à faire preuve de charité envers les dizaines de milliers de réfugiés de la guerre en Syrie, qui sont retenus soit à la frontière gréco-turque (Lesbos), soit déjà à la frontière syro-turque (dans le nord de la Syrie) dans des conditions humanitaires épouvantables, encore aggravées par l’apparition du coronavirus dans la région. Deux projets complémentaires sont proposés (une description des projets est disponible sur le site internet www.evref.ch).
Nous recommandons à toutes les paroisses de soutenir les projets voire de recommander le soutien de ces projets à leurs membres sous une forme appropriée. Soyons aussi généreux et généreuses que la lumière de Pâques !

L’Église catholique-chrétienne se réjouit de ce que plusieurs actions de « Lumière d’espérance » soient soutenues par des Églises-sœurs, à savoir la Conférence des évêques suisses (CES), l’Église évangélique réformée de Suisse (EERS) ainsi que l’Alliance évangélique.

La communication entière en PDF
Pâques – lumière d’espérance 2020

L’action « Pâques – lumière d’espérance » à www.evref.ch