Assemblée annuelle 2018 de la Commission catholique-chrétienne du canton de Berne

Lors de leur assemblée ordinaire à Berne le samedi 10 novembre 2018, les délégués et ecclésiastiques des quatre paroisses bernoises se sont occupés principalement du projet de la nouvelle Constitution de l’Eglise bernoise qui a été adoptée. Elle devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2020.

L’Eucharistie célébrée par Anne-Marie Kaufmann, curé, dans la crypte de l’église Saints-Pierre-et-Paul et accompagné musicalement par le nouvel organiste bernois Walter Dolak a très bien préparé l’assemblée. Contrairement aux années passées, il n’y a pas eu de conférence pour avoir suffisamment du temps pour discuter avec l’évêque Harald Rein et entre les membre de la Commission de la nouvelle Constitution. Il n’y a qu’une décennie qui s’est écoulée depuis la dernière révision de la Constitution de 2007/2008, mais les circonstances ont bien changé. Le Grand Conseil du canton de Berne a adopté le 21 mars 2018 une nouvelle loi sur les Eglises nationales qui remplacera à partir du 1er janvier 2020 l’ancienne loi sur les Eglises bernoises du 6 mai 1945. L’essentiel du changement apporté par la nouvelle loi consiste en un nouveau modèle de financement des Eglises nationales et en le transfert des responsabilités dans le domaine des relations de travail des ecclésiastiques aux Eglises nationales. C’est pourquoi l’Eglise catholique-chrétienne nationale doit aussi adapter ses textes de loi à la nouvelle situation.

Projet adopté après une lecture article par article

La Commission catholique-chrétienne s’était déjà penchée sur la révision de la Constitution lors de son assemblée extraordinaire du 13 mai 2017, et avait pris d’importantes décisions de principe dans le cadre de ces adaptations législatives. Celles-ci ont été intégrées dans le projet de Constitution qui a été soumis à consultation du 21 mars au 20 juin 2018 durant laquelle l’évêque et le Conseil synodal de l’Eglise catholique-chrétienne de la Suisse se sont aussi exprimés. Par la suite, les changements proposés par le délégué aux affaires ecclésiastiques de la direction de la justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques du canton de Berne y ont été intégrées. Le projet ainsi amendé a été soumis à une lecture article par article et finalement adopté. Les quatre assemblées paroissiales bernoises ont un délai d’une année pour entériner cette nouvelle Constitution pour qu’elle entre le 1er janvier 2020 en vigueur. La Commission a chargé son comité de rédiger un règlement de service pour les ecclésiastiques jusqu’à la prochaine assemblée ordinaire.

Autres points de l’ordre du jour traités de manière expéditive

L’assemblée a pris connaissance du rapport annuel du président qui montre le réseautage des Eglises nationales avec des partenaires ecclésiaux et étatiques. Elle a entendu les rapports des délégués de différents groupes de travail dans lequel l’Eglise nationale est représentée ainsi que celui des quatre paroisses et de l’Institut de théologie catholique-chrétienne à la Faculté de théologie de l’Université de Berne. Elle a accepté des comptes annuels avec un déficit de Fr. 367.40 et un budget avec un déficit de Fr. 3’365.-. Elle a abordé aussi la motion de l’évêque et du Conseil synodal qui demandait à l’Eglise nationale d’assumer la part salariale de l’évêque de F. 10’000.- qui ne sera plus payée par l’Etat à partir du 1er janver 2020. Une décision n’a pas été prise jusqu’ici. La Commission souhaite être informée sur l’évolution des relations entre Eglises et Etat. Les mots de bienvenue adressés par Hansruedi Spichiger, président de l’association des paroisses du canton de Berne, étaient aussi consacrés à cette thématique.

Peter Hagemann, Steffisburg, a été élu réviseur pour le reste de la législature 2016-2019. Il remplace René Müller, Thoune, qui a été remercié pour son engagement. A l’attention du Conseil exécutif, Liza Zellmeyer, Bienne, curé, et Jürg Hagmann, Baden, ont été élus représentants de l’Eglise nationale à la commission catholique-chrétienne d’examens pour une période de quatre ans. Béatrice Amrhein, Berne, ne s’est pas présentée à sa propre succession puisqu’elle représentera notre Eglise nationale au comité de l’association des paroisses du canton de Berne. A l’attention de l’assemblée des membres de mai 2019, elle y a été élue. Bruno Worni, Berne, a été chaleureusement remercié pour son engagement de huit ans dans le comité.

L’année prochaine à Thoune

L’assemblée ordinaire prochaine aura lieu le 16 novembre 2019 à Thoune.

Selon l’article 21 de la Constitution de l’Eglise cantonale de 2007, le conseil d’une paroisse ou 50 membres de l’Eglise nationale, ayant droit de vote, peuvent lancer un référendum contre ces décisions à l’adresse du bureau de la commission dans les trente jours qui suivent la publication.

Christoph Schuler, curé
Président