Le Synode national

NationalsynodeLe Synode national délibère et décide, en collaboration avec l’évêque, en matière de questions essentielles de la vie ecclésiale. En collaboration avec l’évêque, le Synode national assure la conduite de l’Eglise catholique-chrétienne de la Suisse. Cet exercice du pouvoir ecclésial particulièrement équilibré et démocratique est aussi connu sous le nom de « système épiscopo-synodal », et forge l’identité libérale de l’Eglise catholique-chrétienne. Les membres se composent des délégué(e)s c’est-à-dire des personnes laïques, représentant proportionnellement les paroisses, de tous/toutes les ecclésiastiques de l’Eglise, des membres de différentes commissions ainsi que du Conseil synodal.

Les laïcs/laïques (70) ayant droit de vote, sont mieux représentés en nombre que les ecclésiastiques (40). L’évêque et les membres du Conseil synodal n’ont pas le droit de vote, à l’exception des élections épiscopales. Le Synode national se réunit une fois par an civile pour traiter des questions actuelles et pour la prise de décisions contraignantes au niveau stratégique. Le Synode national se réunit une fois par an pour sa session ordinaire, en général dans la semaine après Pentecôte. Pour assurer l’accueil des sessions du Synode national, une alternance des paroisses est organisée.

Procès-verbaux

Les procès-verbaux adoptés par les Synodes nationaux passés peuvent être téléchargés dans la rubrique « Documents » s’ils sont disponibles sous forme électronique.


Bureau du Synode national

Présidence
– Curé Peter Grüter, Rheinfelden AG

Vice-présidence
– Hannes Felchlin, Arlesheim BL

Scrutateurs/scrutatrices
– Mme le curé Marlies Dellagiacoma, Ennetbürgen NW

Rédaction du procès-verbal
– Erika Schranz, Däniken SO


Les attributions du Synode national sont notamment

a) Elire l’évêque, conformément à l’Ordre d’élection de l’évêque ;
b) Elire
– son président / sa présidente, son vice-président / sa vice-présidente, deux scrutateurs parmi ses membres ;
– le Conseil synodal et son président / sa présidente ;
– la Commission de recours et son président / sa présidente ;
– la Commission des vérificateurs de comptes ;
c) Edicter un règlement interne ;
d) Prendre position sur des questions de foi ;
e) Prendre des décisions de principe relatives à la vie de l’Eglise, notamment en matière d’annonce de l’Evangile, de liturgie, de travail pastoral, de formation des ecclésiastiques, d’enseignement religieux, de travail pour la jeunesse, d’éducation des adultes et de discipline ec-clésiale ;
f) Adopter les textes liturgiques et le matériel didactique pour l’enseignement religieux ;
g) Créer des ministères et des institutions ecclésiales ainsi qu’approuver les règlements et statuts y afférant ;
h) Prendre acte du rapport de l’évêque sur l’exercice de son ministère et de son message sur la situa-tion de l’Eglise ;
i) Adopter le rapport annuel du Conseil synodal ;
k) Adopter les comptes annuels du diocèse et des institutions diocésaines ainsi que le budget ;
l) Fixer la limite de la compétence financière du Conseil synodal ;
m) Edicter des recommandations à l’intention des paroisses et des membres de l’Eglise.


Histoire des Synodes nationaux

2018

La 150e session du Synode national s’est tenue à Bâle les 1 et 2 juin 2018.

La session a démarré avec une table ronde, avec des témoignages sur l’engagement catholique-chrétien dans différentes sphères de la société par quatre personnalités : la justice, la politique, le syndicalisme et la jeunesse. En ce synode jubilaire, les délibérations ont porté sur plusieurs aspects de la vie ecclésiale et des règles qui la fondent, afin de rester en phase avec les besoins et enjeux actuels. Une motion pour une amélioration du soutien par la supervision périodique (debriefing) des ecclésiastiques, souvent confronté-e-s à des situations humaines lourdes, a été approuvée. Une modification de la Constitution concernant les instances de recours ecclésiastiques a été acceptée en première lecture, ainsi qu’une révision partielle de l’ordre financier.

L’Œuvre d’entraide pour les enfants et la jeunesse a reçu un nouveau statut, qui tient compte de l’évolution du cadre de la protection des mineurs et de la nécessité de coordonner les interventions avec l’ensemble des instances intervenantes étatiques, associatives et ecclésiales (principe de subsidiarité). Les différents rapports des activités ont mis en avant les élans de solidarité, que cela soit pour la rénovation de l’église d’Olten, de l’aide au développement ou encore l’évolution des soins palliatifs.

La jeunesse a interpellé le Synode sur la question du mariage homosexuel, et le Synode a mandaté l’évêque et le Conseil synodal de faire un rapport sur la question lors de la prochaine session. Enfin, les délégations ont eu l’occasion de remettre par écrit leurs opinions concernant l’avenir de l’Eglise catholique-chrétienne de la Suisse.

2017

La 149e session du Synode national s’est tenue à Möhlin les 9 et 10 juin 2017.

2017 est une année d’élections statutaires générales où l’ensemble des membres des instances est (ré-) élu. Le Synode a suivi en tous points les recommandations du Conseil synodal, de l’Évêque et de la Conférence pastorale (pour les membres du clergé) pour les différentes fonctions et représentations. La révision de l’article 43 de la Constitution portant sur la diaspora est approuvé. La matinée du samedi fut consacrée à un travail de groupe pour discuter de la lettre pastorale de notre Évêque, portant sur les sacrements dans notre Eglise.

La professeure Mme Angela Berlis a donné un aperçu des nouveautés à l’Université de Berne : dès le 1er août 2017 nous aurons une « Institut de théologie catholique-chrétienne », qui remplace l’actuelle structure en départements de la faculté de théologie ; une journée de portes ouvertes est annoncée pour le 16 septembre 2017. Le Synode a accepté une motion qui exige que le Conseil synodal et l’évêque présentent un plan de formation au diaconat permanent abouti lors du Synode 2018.

2016

La 148e session du Synode national s’est tenue à Soleure les 27 et 28 mai 2016.

La commission pour la révision de la liturgie a rendu son rapport et a été dissout avec grande reconnaissance de la part de l’évêque, du Conseil synodal et du Synode national. Le président de la commission Roland Lauber ainsi que Jean-Claude Mokry ont exposé 60 ans de travaux, aussi bien en langue allemande que française. La proposition de modification de l’article 43 de la constitution concernant la diaspora a été a été débattue et retravaillé pour être finalement accepté en première lecture. Le Synode a approuvé que la commission « diocèse durable » approfondisse la thématique « Église et Environnement », afin de sensibiliser les paroisses à s’investir et intégrer ce thème de « paroisse verte » dans leurs décisions et activités, et présente un bilan régulièrement au Synode.

Enfin, le Synode s’est déclaré en faveur d’une refonte des collectes diocésaines au cours de l’année, à savoir 4 collectes : Etre Partenaires, l’œuvre d’entraide de l’évêque, l’Offrande diocésaine et la collecte diocésaine de l’Avent en faveur de l’enfance, la jeunesse et les familles. Cette dernière est une nouveauté, et permet de fédérer plusieurs besoins (Œuvre d’entraide pour les enfants et les jeunes, Plateforme jeunesse, Mörlialp, catéchisme, etc…).

2015

La 147e session du Synode national s’est tenue à Lucerne les 5 et 6 juin 2015.

Deux dialogues bilatéraux menés à leur terme par la Conférence internationale des évêques (CIE) ont été présentés au Synode pour qu’il prenne position. La question d’une communion ecclésiale avec l’Église syriaque Mar Thoma a été jugée prématurée par le Synode. La réintégration de l’Église vieille-catholique des Mariavites dans l’Union d’Utrecht a été vue comme très critique et a suscité beaucoup de questions. Le Synode a renoncé à prendre position et a ainsi décidé d’attendre des développements ultérieurs parce qu’il y a encore beaucoup de questions à éclaircir notamment au sein des Églises mariavites elles-mêmes. Le Synode également été discuté et accepté la rénovation et de l’agrandissement de l’ordinariat épiscopal à Berne. Enfin il a été décidé de ne plus éditer l’Almanach catholique-chrétien qui existait depuis 1891.

2014

La 146e session du Synode national s’est tenue à Berne les 13 et 14 juin 2014.

Placée sous le thème « Comment planifier l’avenir de l’Église », la lettre pastorale de l’évêque Harald Rein a servi de base à la discussion. Dans son allocution d’ouverture du Synode national, l’évêque Harald Rein a enjoint les déléguées et les délégués à se tourner vers l’avenir avec force et confiance, et éviter de céder au découragement ou de se laisser bercer d’illusions. Pour la première fois, le Synode a été saisi pour traiter de l’idée d’approfondir la collaboration avec l’Église anglicane en Suisse. Le Synode a également pris connaissance du rapport du dialogue officiel entre les Églises vieilles-catholiques de l’Union d’Utrecht et l’Église luthérienne de Suède. Le rapport recommande l’union ecclésiale entre les deux Églises, au vu des similitudes qui existent dans la théologie et la vie ecclésiale pratique.

2013

La 145 session du Synode national s’est déroulée à Allschwil les 31 mai et 1er juin 2013.

En ouverture de la session, l’évêque Harald Rein s’est adressé aux délégués et déléguées des paroisses en les enjoignant à percevoir l’identité ecclésiale non seulement en théorie, mais bien plus à la retrouver comme un espace de rencontre vécu et renouvelé. Il a également souligné qu’il est indispensable de veiller à la bonne intégration des nouveaux membres. Conformément à la Constitution de l’Église, le Conseil synodal a été réélu pour une législature de 4 ans (voir la page « Conseil synodal »). Les délégués ont pris connaissance de la nouvelle structure « Plateforme Jeunesse » et décidé, après des délibérations détaillées, de supprimer l’Œuvre pour la Diaspora, fondée en 1905.

2012

La 144e session du Synode national a eu lieu les 8 et 9 juin 2012 à Zürich.

A côté des points habituels de l’ordre du jour, le Synode national a pris connaissance du succès de la restauration de la Maison des Étudiant-e-s à Berne. Il a largement accepté un nouveau règlement sur la formation et l’admission au clergé suisse. Après de vifs débats, le Synode a approuvé à une large majorité un nouveau concept et sa mise en œuvre sur le travail avec l’enfance et la jeunesse. Cette responsabilité revient à nouveau aux paroisses, qui pourront compter sur le soutien d’un centre de compétence et d’une plateforme d’échange d’informations.

2011

La 143e session du Synode national a eu lieu les 17 et 18 juin 2011 à Wettingen.

A côté des points habituels de l’ordre du jour, le Synode national a largement élu 5 nouveaux membres au Conseil synodal, et en particulier Madame Manuela Petraglio comme nouvelle Présidente. Le Synode a décidé, après un débat engagé, de rénover la Maison des Étudiant-e-s à Berne.

2010

La 142e session du Synode national a eu lieu les 4 et 5 juin 2010 à Neuchâtel.

A côté des points habituels de l’ordre du jour, le Synode national a débattu de l’introduction d’un guide pour la prévention et l’intervention en cas d’abus sexuels, et décidé de sa mise en œuvre. Tout enfant, adolescent ou adulte doit se sentir en sécurité dans notre Église.

2009

La 141ème session du Synode national a eu lieu les 12 et 13 juin à Olten.

A côté des points habituels de l’ordre du jour, le Synode a largement élu évêque le curé Harald Rein. Le Conseil synodal a aussi été entièrement réélu. Le Synode a été informé de la publication d’un rapport d’une commission internationale vieille-catholique/catholique romaine. Les jeunes ont participé à ce Synode et ont utilisé avec parcimonie le droit de parole qui leur a été octroyé.

2008

La 140ème session du Synode national a eu lieu les 23 et 24 mai à Magden.

A côté des points habituels de l’ordre du jour, le Synode a approuvé la tenue d’un Synode des jeunes l’année prochaine, car l’année 2009 représente une année importante : l’évêque Fritz-René Müller annoncera sa démission, et des changements sont prévus dans le Conseil synodal. Le Synode a accepté les deux tomes du livre de prières et de chants de l’Eglise catholique-chrétienne en langue allemande comme étant la liturgie officielle de l’Eglise.

2007

La 139ème session du Synode national a eu lieu les 8 et 9 juin à Schaffhouse.

A côté des points habituels de l’ordre du jour, le Synode a entendu le rapport de l’évêque sur le Renouveau de l’Eglise. Il a rappelé que le Synode est plus qu’un parlement, mais qu’il représente la voix d’une Eglise. C’est pourquoi le Synode national doit aussi traiter de questions théologiques et spirituelles.

2006

La 138ème session du Synode national a eu lieu les 9 et 10 juin à Aarau.

A côté des points habituels de l’ordre du jour, une motion proposant de raccourcir la formation pour les personnes intéressées à embrasser un ministère a été acceptée, une augmentation de 4,5% de la contribution des paroisses à la caisse centrale a été entérinée, et le rapport final de la commission « Homosexualité et Eglise », qui introduit une période d’essai pour un rite de bénédiction pour les couples de même sexes, a été accepté.

2005

La 137ème session du Synode national a eu lieu les 27 et 28 mai 2005 à Saint-Gall. A côté des points habituels de l’ordre du jour, le Synode a discuté au sujet du Synode pastorale PS05 et du rapport intermédiaire de la commission « Homosexualité et Eglise ».

Le Synode pastoral PS05 a eu lieu le 5 novembre 2005 à Winterthur. Les trois thèmes en discussion étaient « les célébrations », « la direction de la paroisse et la pastorale » et « la spiritualité ».

2004

La 136ème session du Synode national a eu lieu les 4 et 5 juin 2004 à Bienne.

A côté des points habituels de l’ordre du jour, le Synode a pris position concernant des motions sur la formation permanente ainsi que sur la question de l’homosexualité et de l’Eglise.

2003

La 135ème session du Synode national a eu lieu les 14 et 15 juin 2003 à Rheinfelden.

Son slogan était : « La régionalisation et le renouveau déterminent le cours de l’Eglise catholique-chrétienne. »

2002

La 134ème session du Synode national a eu lieu les 31 mai et 1er juin 2002 à Bâle.

C’était la première session avec le nouvel évêque, c’est pourquoi le rapport de l’évêque a été fait en deux parties.

2001

En 2001, deux sessions ont eu lieu: la 132ème (session ordinaire) les 8 et 9 juin 2001 à Genève et la 133 (session extrordinaire) le 24 novembre 2001 à Zurich.

La session extraordinaire a été nécessaire pour élire un successeur après l’annonce de la démission de Hans Gerny, évêque de l’Eglise catholique-chrétienne de la Suisse. Le curé Fritz-René Müller a été élu.