Première communion

La première réception des dons eucharistiques conclut l’initiation sacramentelle.PalmblattOn le perçoit clairement lors de l’initiation des adultes : une seule et même célébration constitue le baptême d’eau liée à l’onction avec le Chrême ainsi que la prière pour l’Esprit Saint et la première communion. Il est important que les enfants baptisés bébés célèbrent la première communion plus tard. Dans le cas d’un baptême d’un tout jeune enfant, il est recommandé de différer la première communion jusqu’à perception chez les parents (et autres adultes concernés) d’une disposition intérieure favorisant la participation de l’enfant à la vie cultuelle de l’Eglise. Dans ce cas, la première communion peut être fixée dès que l’enfant atteint l’âge de cinq ans, en accord avec l’ecclésiastique (curé, prêtre) et après une préparation individuelle appropriée.

Pour d’autres enfants (sans doute encore longtemps la majorité), la première communion se déroule dans le cadre festif de la célébration eucharistique paroissiale. Tous les enfants de neuf à onze ans y sont préparés au cours de leur instruction catéchétique. L’expression « fête de la communion » tient compte du fait qu’il ne s’agit pas en l’occurrence pour tous les enfants d’une première communion.